Nuit étoilée

A Vincent Van-Gogh

Tout le monde ne peut chanter
Mais tu fais chanter tes pinceaux,
Feux follets échevelés de comètes.
Déboussolé dans ta quête,
Tu peins le village enraciné,
Ton vertige devant l’étoile.
Oh ! Que danse l’éternité
Dans la nuit étoilée.

Eclat sombre d’un nocturne
Au noir fondant velouté,
Minuit de tous les échos,
Hululements taciturnes
Bruissement des taillis.

Il te plaît d’éclairer la nuit
De ton œil sans sommeil.
La ténèbre est une toile
Au beau fouillis des claires étoiles
Où tu veilles, ne trouvant nul repos
Si ce n’est de peindre le ciel mystérieux
Le bleu somptueux des songes.
Dans un noir si bleu on mourrait sans regret,
Oh, juste le temps d’un vœu :
Que la nuit reste bleue.

Mich’ Elle Grenier