Saint Valentin

Une occasion à ne pas manquer
j’ai trouvé chaussure à mon pied !
Elle n’est ni Cendrillon ni Pénélope
on a tissé des liens sur Interlope.
Elle, c’est pas pour la bagatelle
vous ai-je dit qu’Odile est belle ?
Un amour tel que j’en rêvais
premier rendez-vous mon cœur sprintait
doigts araignées sur mon clavier.
Ciel ! Sept textos par jour
jusqu’ où grimpera notre amour ?
Le jour j sur mon trente et un
je fais les cent pas rue Quincampoix.
Une heure déjà : Pas l’ombre d’un chat.
Au secours Saint Valentin !
Mes jolies roses virent de teint :
Odile, m’a t-elle posé un lapin ?
Sous l’averse ô mon idylle
je verse des larmes de crocodile.
Mon portable sonne le tocsin :
Chéri, on se verra rue Saint Glinglin…
Y’ a plus de jardin et y’a plus de roses
mon amour neuf se tape une névrose
et mon bouquet sent le sapin.
Je me suis dit pauvre crétin
tape arobaise. XXL
elles s’y ramassent à la pelle.

Ai-je dit qu’Odile est virtuelle ?

Mich’Elle Grenier